Noël dans le monde ….

Bonjour à toutes et tous !

Et oui c’est déjà fini !! J’espère que vous avez été gâtés par le Père Noël 😉 . Je sais pas pour vous mais moi j’aime bien savoir comment ça se passe dans les autres pays. Alors je vous propose aujourd’hui un tour du monde de Noël :

On commence par nos voisins Allemands ! Comme chez nous, les Allemands commencent à préparer Noël dès le début du mois de décembre.Certaines familles préparent des calendriers très originaux avec des guirlandes et des petits paquets. Chaque dimanche de l’ Avent, on allume une chandelle de la couronne.A la Sainte Barbara, on met des branches de forsythia dans un vase, elles fleuriront pour Noël.A la Saint Nicolas, tous les enfants posent leurs bottes à la porte de leur chambre. Le sapin est décoré le 24 décembre par les enfants.Et on mange quoi lors d’un réveillon en Allemagne? Il est de tradition de cuisiner  une oie grillée accompagnée de chou rouge et de pommes.Le jour des Rois, des enfants déguisés en Rois mages écrivent les initiales des trois Rois sur les portes.

 

                            

 

On traverse l’Atlantique et on va en Angleterre !  Début de décembre, les Anglais envoient des cartes à leur amis et  famille. Les cartes reçues sont exposées sur les murs. Elle seront décrochées le jour des Rois, le 6 janvier. On colle les cartes sur des rubans avant de les accrocher au mur.La veille de Noël, qui est un jour férié (ha oui ca c’est bien ! ) les enfants vont dans les rues chanter des chants de Noël. En échange ils reçoivent des petits cadeaux ou des bonbons.
En Angleterre, pas de repas de Noël, sans la dinde aux marrons et le célèbre pudding !

                                                

 

Sans oublié le «cracker» de Noël qui est indispensable à tout réveillon. Aucun repas de Noël n’est concevable sans le petit «cracker» explosif placé à côté de chaque assiette, une tradition vieille de 150 ans.

                              

 

Je vous emmène maintenant en Irlande ! Les fêtes de Noël commencent douze jours avant Noël. On appelle cette période « little Christmas ». Une bougie est déposée sur le rebord de la fenêtre le jour de Noël. Avant de partir pour la messe on laisse un verre de whisky pour le Père Noël et des carottes pour les rennes.Le lendemain de Noël, le 26 décembre, est encore un jour de fête : c’est « Stephen’s days ». De nombreux irlandais assistent à des courses de chevaux et font des paris, tandis que d’autres chantent dans les rues. A la campagne, de jeunes garçons, les « wren boys », habillés avec de vieux vêtements, chantent et font de la musique. Ils vont ainsi de maison en maison réclamer quelques pièces de monnaie.

                                

Direction les Etats Unis, pays qui est cher à notre Morgane ! Toute la famille participe à la décoration de la maison. On suspend des grandes chaussettes près de la cheminée. On expose les cartes de Noël sur les murs. On prépare des guirlandes de pop corn. On accroche dans le sapin des petites cannes en sucre rouge et blanc. La boite aux lettres est pleine de cartes de Noël envoyées par les amis et la famille.
A Noël les enfants chantent dans les rues et reçoivent un peu d’argent. Aux Etats Unis, le Père Noël tout habillé de rouge s’appelle Santa Claus. La dinde que l’on consomme dans de nombreux pays à Noël, a été découverte par les conquérants espagnols aux Etats Unis.
C’est donc ici un plat traditionnel à l’honneur pour le « Christmas dinner » le 25 décembre, mais également pour Thanksgiving quelques semaines auparavant. Beaucoup de familles dégustent alors pour le repas de Noël une belle pièce de boeuf comme plat principal.

                 

A la Maison Blanche, on déguste le « Gâteau du Président », une recette vieille de plus de 2 siècles, une tradition qui remonte à Abraham Lincoln et qu’on ne retrouve nulle part ailleurs.
Si les habitudes culinaires, sont plus que variées, en revanche, d’est en ouest, la maîtresse de maison prépare, dans un grand bol de verre, le traditionnel Egg Nog, ce breuvage riche et épais parfumé au rhum, parfois rehaussé de cannelle ou de muscade que l’on offre dans de petites tasses de verre en signe de bienvenue à tous les invités. Dans les grands hôtels, dans le hall d’entrée, le Egg Nog trône sur une nappe blanche près du sapin illuminé et rempli de sa chaleur le coeur de tous les clients.

                              

Et pour terminer, je vous emmène dans mon pays d’origine : l’Italie ! Les traditions de Noël varient d’une région à l’autre et les petits italiens ne reçoivent pas tous leurs jouets en même temps. Dans certaines régions du nord de l’Italie, c’est le Père Noël, « Babo Natale » ou le Petit Jésus, « Gesu Bambino » qui apportent les cadeaux le 25 décembre. Ailleurs, c’est Sainte Lucie, le 13 décembre.
A Rome, la capitale, c’est « la Befana » qui apporte les jouets le jour des Rois. La Befana est une sorcière âgée, mais très gentille. Elle se déplace sur son balai et passe par les cheminées pour distribuer les cadeaux.

                         

Ces temps de fêtes fleurent bon la boulangerie, la pâte d’amande et les fruits confits.

                             

Les italiens dégustent aussi le Pandoro dont la popularité suit de près celle du Panettone. Le Pandoro ou pain doré est d’origine plus récente et, par le fait même, plus représentatif des goûts du jour. C’est à Vérone, il y a une centaine d’années, alors que les changements de mode privilégiaient les pâtes à levain plus légères aux pâtes d’amandes plus lourdes, que le Pandoro fût fabriqué pour la première fois. Haut, en forme spécifique d’arbre de Noël, il est saupoudré de sucre glace, évocation de neige ou de scintillement d’étoile. De fait, si on le coupe horizontalement, chaque tranche ressemble à une étoile.

                                       

Tout comme le Panettone, le Pandoro se savoure tel quel; cependant, traditionnellement, on le nappe de crème ou on l’arrose de sauces au mascarpone, de champagne, de chocolat fondu ou de crème fouettée.
Le Panforte : les friandises traditionnelles proviennent souvent de régions spécifiques d’ Italie. Un exemple classique, le Panforte ou pain fort était, à l’origine, une friandise de Sienne, enToscane; sa popularité s’est étendue sur toute l’Italie. Le Panforte est rond, composé d’amandes fraîches, fruits confits, surtout des agrumes, des épices et du miel. On peut le servir avec une gamme de vins mais en Italie, c’est au Vin Santo que va la préférence. Ce vin sucré de raisins était, à une certaine époque, produit par les monastères toscans.

                         

Voilà, peut-être que cela vous donnera envie de passer les fêtes de Noël dans un autre pays l’année prochaine !

                                                       – Ina-

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Noël dans le monde ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s