Le réveillon du 31…

Vous n’avez pas envie de rester en France pour fêter cette nouvelle année ! Vous avez raison. Alors où se rendre pour faire la fête ???  Voici 4 destinations :

                  

L’ Australie : Avec des foules très supérieures à 1,2 million de participants, Sydney abrite probablement les célébrations les plus importantes au monde, après Rio de Janeiro (2 millions de personnes sur la plage de Copacabana). Plus de 80 000 feux d’artifices sont traditionnellement mis à feu depuis le Harbour Bridge et quatre emplacements alignés sur six kilomètres le long du port de Sydney. L’événement peut être vu à seize kilomètres à la ronde et attire en moyenne 300 000 touristes étrangers chaque année.
En 2005, les organisateurs de la fête firent tirer leur feu d’artifice le plus spectaculaire : un cœur gigantesque entouré de deux anneaux, qui battait sur le pont. Il était éclairé par l’arrière et semblait irradier. C’était la première fois que l’effet du pont était révélé dès 21 h. Jusqu’à minuit, un nouvel anneau fut ajouté à chaque heure. Le cœur du port était une extraordinaire fête pyrotechnique. Le pont perpétua aussi la tradition de la cascade d’or qui tombe depuis le côté du pont en donnant l’impression d’en jaillir. La bande son préparée par le conseil de Sydney s’adaptait si bien que les feux d’artifices semblaient créés par la musique. Après la chanson du final et les feux d’artifices de minuit, le plus petit cœur se mit à battre faiblement mais rapidement comme pour témoigner de l’ampleur de l’événement. Pour 2006, le conseil mit en place un site web, qui montrait un compte à rebours du nombre de secondes qui nous séparaient de 2007. Le thème était « une nuit de diamant dans une cité d’émeraude ». Les enfants furent invités à taper du pied trois fois pour « déclencher quelque chose de magique » à la manière de Dorothée au pays d’ Oz. Les feux d’artifices furent tirés depuis huit barges différentes autour du port, soit quatre de plus que d’habitude. Les organisateurs installèrent un diamant géant au centre du pont.

Ca ne rigole pas en Australie mais je vous l’accorde un peu loin et beaucoup d’heures de vol, je vous propose donc deux destinations un peu plus près !

Pourquoi pas le Brésil? La nuit du nouvel an, « Véspera de Ano Novo », est une des fêtes les plus traditionnelles du Brésil. Dans toutes les villes, on tire des feux d’artifices à minuit et on fait des spectacles musicaux. La fête la plus célèbre est celle bien sûr, vous l’aurez deviné :  de lla plage de Copacabana. La ville de São Paulo organise la Corrida de la Saint-Silvestre à travers les rues entre l’avenue Paulista et le centre-ville. Des athlètes du monde entier, et même des champions olympiques comme le coureur kényan Paul Tergat, y participent.

On continue en remontant vers le nord pour atterrir aux États-Unis! Je sais que Morgane ne dirais pas Non ! Depuis un siècle, la chute de la boule depuis le sommet du Times Square à New York est l’une des principales composantes des cérémonies, retransmise en direct à la télévision. La boule de cristal, qui mesure deux mètres de diamètre et pèse une demi-tonne, commence à descendre à 23h59 et atteint le sol au pied de la tour à minuit. On la surnomme parfois « la grosse pomme », comme la cité elle-même. Cette coutume dérive d’un signal utilisé autrefois pour indiquer minuit dans les ports.

On n’oublie pas les fidèles qui se rassemblent pour l’office dans la soirée et continuent après minuit, moment qui est très traditionnel aux Etats Unis. De nombreuses autres villes célèbrent également l’évènement d’une manière un peu similaire en faisant descendre toutes sortes d’objets symboliques pendant le compte à rebours, avant le déclenchement du feu d’artifice

      

Je vous entends déjà me dire “oui enfin le temps de vol est long quand même!” ok, on descend vers le sud pour arriver en Espagne ! Les célébrations du nouvel an (Nochevieja ou Fin de Año) commencent habituellement avec un dîner familial, comprenant des crevettes et de l’agneau ou de la dinde. Le compte à rebours est suivi sur l’horloge du building de la Casa de Correos au square de la Puerta del Sol à Madrid. Il est de tradition de manger 12 grains de raisin, un à chaque coup de minuit sonnant au carillon. Cette coutume remonte à 1909. De nos jours, la tradition est suivie par à peu près tous les Espagnols et les douze grains de raisin sont devenus inséparables du nouvel an..Après le dîner en famille et les douze grains de raisin, beaucoup de jeunes gens se rendent aux fêtes de nouvel an dans les pubs, les discothèques et autres. Ces fêtes sont appelées cotillones de nochevieja, du mot espagnol « cotillón »! Les fêtes durent habituellement jusqu’à l’aube et peuvent réunir plusieurs milliers de personnes dans les grands hôtels. Tôt le matin, les fêtards se réunissent pour le traditionnel petit déjeuner composé de chocolate con churros (chocolat chaud et beignets).

Si certains partent dans d’autres pays n’hésitez pas à nous dire comment se passe le réveillon et vos impressions !

– Ina – 

Publicités

Une réflexion sur “Le réveillon du 31…

  1. bon je m’envole pour l’Australie…… les deux autres ne m’attirent pas plus que ça. trop de monde, trop concentrationnaire à mon gout. je veux de l’espace vital moi 🙂 donc ça sera l’Australie…. enfin un de ces jours. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s