Y’a quelque chose qu’ hier encore n’existait pas …

Hello hello,

J’espère que tout le monde va bien.

Bon ce matin, ça m’a pris comme ça mais j’ai eu envie d’aller au cinéma, donc ni une ni deux. J’ai déposé mon petit bonhomme à la crèche et hop je suis allée tranquillement au ciné.

Et oui, il y a des séances tous les matins, les salles ne sont pas remplies et les prix plus abordables que le reste de la journée, donc quand je peux j’en profite.

“La Belle et la Bête” est sûrement mon dessin animé préféré du coup quand j’ai vu qu’il sortait en film, je ne pouvais pas louper ça. Et surtout en sachant que c’est un film français.

Il y a déjà eu plusieurs reprises de cette histoire en films, dessin animé, comédie musicale… Il faut croire que c’est une histoire qui fascine.

Je vais vous parler de l’adaptation de Christophe Gans (Le pacte des loups, Silent Hill…)

Synopsis :

1810, après le naufrage de ses navires, un marchand ruiné doit s’exiler à la campagne avec ses six enfants. Parmi eux se trouve Belle, la plus jeune de ses filles, joyeux et pleine de grâce.

Lors d’un éprouvant voyage, le Marchand découvre le domaine magique de la Bête qui le condamne à mort pour lui avoir volé une rose.

Se sentant responsable du terrible sort qui s’abat sur sa famille, Belle décide de se sacrifier à la place de son père. Au château de la Bête, ce n’est pas la mort qui attend Belle, mais une vie étrange, où se mêlent les instants de féerie, d’allégresse et de mélancolie.

Chaque soir, à l’heure du dîner, Belle et la Bête se retrouvent. Ils apprennent à se découvrir, à se dompter comme deux étrangers que tout oppose. Alors qu’elle doit repousser ses élans amoureux, Belle tente de percer les mystères de la Bête et de son domaine.

Une fois la nuit tombée, des rêves lui révèlent par bribes le passé de la Bête. Une histoire tragique, qui lui apprend que cet être solitaire et féroce fut un jour un Prince majestueux.

Armée de son courage, luttant contre tous les dangers, ouvrant son coeur, Belle va parvenir à libérer la Bête de sa malédiction. Et se faisant, découvrir le véritable amour.

(Merci à Allociné pour ce résumé)

Casting :

Belle : Léa Seydoux

La bête : Vincent Cassel

Le père : André Dussolier

Anne (la sœur de Belle) : Audrey Lamy

Non pas de panique, il n’y a pas que 4 acteurs, mais je ne vous cite que les acteurs principaux (et connu de nom).

Mon avis :

J’ai passé un bon moment, et je n’ai pas vu les quasi 2h de film. J’ai eu plusieurs fois les larmes aux yeux.

Moi, qui ne suis pas forcement fan de Vincent Cassel, j’ai trouvé que sa voix collait parfaitement à la bête et qu’il représentait bien le prince. Du coup, on accroche direct avec ce personnage.

Les décors du film sont très beaux. On a envie de découvrir ce château et surtout de sentir toutes ces magnifiques roses.

Et les tenues de Belle sont simplement splendides. Je suis totalement tombée sous le charme de la robe rouge qu’elle porte à un moment. Malheureusement je ne vous ai pas trouvé de photos (je vais au bal de Versailles fin juin, et je rêve d’une telle robe).

Dans le dessin animée, Belle rencontre le personnel de la Bête, je me demandais comment ils allaient pouvoir représenter madame la théière, la lumière et Big Ben. Bon, au risque de vous décevoir, pas de chandelier et de petite tasse ébréchée en vue !! Ils sont remplacés par autre chose (je garde le suspense pour ceux qui veulent aller le voir), mais malheureusement on ne voit pas tellement d’interaction avec eux.

Je regrette que l’histoire d’amour soit un peu survolée. On ne voit pas trop les étapes du “on tombe amoureux”.

Et j’ai également été un peu déçue du rôle d’Audrey Lamy, qui ne sort pas vraiment de son rôle de Marion dans “Scènes de ménage”.

En résumé, un bon moment, des tenues superbes, et une bête qu’on a envie de prendre dans nos bras nous aussi, (lol).

Voilà pour cette petite critique cinématographique.

Si vous êtes allé le voir, n’hésitez pas à nous donner vos avis.

Bisous.

— Morgane —

Publicités

2 réflexions sur “Y’a quelque chose qu’ hier encore n’existait pas …

  1. La robe que j’ai préféré est la blanche, la toute première! J’ai beaucoup aimé ce film et me suis déconnectée du dessin animé que j’aime beaucoup également pour pouvoir apprécier cette « nouvelle » histoire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s