Sur le chemin de l’école…

Impossible pour vous d’être passé à côté de l’information du jour : la rentrée scolaire a eu lieu aujourd’hui !!

Même si vous n’avez pas regardé les infos, lu le journal ou écouté les infos, vous aurez surement vu les 36 photos sur Facebook de tous les enfants de vos amis avec leur sac d’école !!!

Je vous dis ça, mais j’ai également publié la mienne !!! Et justement, je reviens ce soir avec un article spécial « racontage de life » (oui oui ça se dit).

Comme vous le savez déjà (et si ce n’est pas la cas, bah maintenant vous êtes au courant), je suis la maman d’un petit bonhomme de 2 ans 1/2.

2

Il est né en janvier 2012 donc normalement il aurait du faire sa rentrée en 2015 à 3 ans révolu, mais je ne voulais pas qu’il refasse un an de crèche. J’avais peur qu’il s’y ennuie et puis vu les relations que j’avais avec certains membres du personnel, ça m’arrangeait de ne plus les voir, mais ça c’est une autre histoire….

Enfin bref, je l’ai donc inscrit à l’école en serrant les doigts, car il n’y avait que 4 places en très petite section. Et quel soulagement quand j’ai appelé la mairie et qu’ils m’ont dit qu’il était pris. On se prend déjà une mini claque mais jusque là tout va bien, on est fin juin, il ira à l’école en septembre sous condition qu’il soit propre (plus de couche). Ok on gère.

3 semaines plus tard, les couches sont de l’histoire ancienne pour la journée. Objectif pour la rentrée : validé !! Ouf

A partir de mi Août, on commence à s’inquiéter un peu car on n’a pas d’info de l’école, on ne sait pas comment la rentrée se passe, ce que l’on doit prévoir pour nos loustiques… D’ailleurs, c’est un sujet qui revient souvent au centre des conversations que j’ai avec ma voisine qui est dans le même cas que moi : 1ère rentrée et aucune info.

Puis, on se dit qu’il faut choisir le cartable. Et la, c’est un choix un peu cornéliens. J’adore le petit sac qu’il avait pour aller à la crèche, mais je veux marquer l’entrée à l’école donc il faut le changer. Je ne veux pas d’un sac qui fasse trop « bébé », je ne veux pas non plus d’un sac « oui-oui », « Tchoupi » ou « Cars » et je ne veux pas non plus d’un sac qui fasse trop « grand » !! Oui je suis compliquée et alors, ça pose un problème à quelqu’un ??? lol  Et la je m’aperçois que sur l’immense rayon de cartable, il ne reste plus grand chose une fois mes critères appliqués. Bon, tant pis, ce n’était pas forcement le sac parfait, mais il est mignon, les couleurs sont sympa, on le prend.

Le sac, c’est fait !!

La veille de la rentrée, je n’ai toujours eu aucune information sur le déroulement de la journée. Ce n’est pas grave, je prépare tranquillement son petit sac, un rechange complet (sur lequel je marque son nom au stylo en attendant de recevoir les étiquettes que j’ai commandé bien évidement au dernier moment) au cas où, un goûté, et surtout le doudou qu’il faudra glisser dedans au matin !!! Je me trouve plutôt sereine et c’est assez rare pour le faire remarquer. je ne prépare pas la tenue à l’avance, on verra selon l’humeur du matin. Bon note à moi même : on va éviter le T-shirt squelette le premier jour, histoire de ne pas choquer de suite !! On programme le réveil 7h30 pour le lendemain et hop au dodo.

Jour J. Petit bonhomme a décidé de se réveiller bien trop tôt, donc un câlin, un biberon et retour au lit. Et la, la Morgane sereine a disparu !!

Je me suis rendormie mais j’ai cauchemardé jusqu’à la sonnerie du réveil. En gros, dans mon sommeil toutes les catastrophes arrivaient : « on se réveillait en retard », « on était perdu dans l’école », « doudou avait disparu », ….

Je réveille mon futur écolier, il va prendre son bib devant « Sam le pompier » (A chaque signale d’alarme, Sam garde toujours son calme sans hési… oups excusez moi je m’égare la) à la télé, puis je lui dis qu’il est l’heure d’aller à l’école. Il saute du canapé, et me crie « oui on y va« . J’attrape son cartable, je lui met sur le dos, et la… c’est une grosse claque que je prend en plein figure : mon bébé va à l’école !!! Je retiens quelques larmes et je lui souris en lui donnant la main. Mon chéri prends quelques photos pour immortaliser cette journée et on se dirige vers l’école.

photo

Arrivée à l’école, je vois que je ne suis pas la seule maman à avoir le regard inquiet et la gorge nouée. Mais surtout ne rien laisser paraître (je commence à être douée pour ça), il ne faudrait pas lui transmettre nos angoisses. On fait le tour de la classe avec lui, on dessine, on échange 2-3 infos avec la maîtresse et ça y est, on le laisse malgré un peu de pleurs de sa part.

Je sors de la salle.

Je traverse la préau.

Je sors de l’école.

Et la, j’ai la gorge qui se sert un peu plus, je regarde mon chéri qui est tout aussi ému que moi et je laisse couler quelques larmes !!

C’est officiel notre petit bébé d’hier est aujourd’hui un grand garçon qui commence sa scolarité.

Mais la vie continue, donc hop on saute dans le tram et direction le boulot, tout sourire, jusqu’au moment où tout le monde au bureau te regarde arriver en te disant « alors la rentrée »  et la c’est la cata, les larmes, que j’avais réussi à retenir, se font la belle . Ça fait rire les collègues, ça me met un peu dans l’embarras mais je suis une maman émotive alors j’assume.

16h30 : je suis devant la grille de l’école. J’ai hâte de savoir comment s’est passée la journée.

Il est content.

Je lui pose quelques questions, et c’est lorsqu’il me dit « Maman, l’école c’est mieux que la crèche« , que je peux vraiment être soulagée !!

Et vous, comment c’est passé la rentrée de vos petits monstres ? Quels souvenirs avez-vous de la toute première rentrée de vos enfants?

Et maintenant c’est une maman vidée par toutes ces émotions qui va vous souhaiter une très bonne nuit.

— Morgane —

Publicités

Une réflexion sur “Sur le chemin de l’école…

  1. Ah lala les rentrées… Lorsque j’entends ou je lis la rentrée des gens que je peux connaitre, j’ai un sentiment de nostalgie qui arrive. Plus je vois les rentrées défiler et plus celles que j’ai pu faire avec mes enfants, s’éloignent. Autant dire que ça me fout un coup derrière la tête. Ma première rentrée c’était il y a aujourd’hui 27 ans pour mon ainée et 21 pour ma seconde. Je m’en souviens bien sûr et l’angoisse des mamans, il faut savoir que certains pères l’ont aussi. Cette boule dans l’estomac quand on voit se fermer la porte sur notre enfant dans sa classe.. et que dès le lendemain elle ne vous calcule même pas tellement elle s’est éclatée en classe! Ce sont des souvenirs émouvants, et souvent drôles également. Nous avions présentés notre cadette à l’institutrice de notre aînée qui s’appelait Agathe et nous lui avions dit que nous avions appelé notre seconde Agathe grâce à elle. C’est dire les rapports que nous avions avec les instituts qui se sont succédés. Oui c’est loin tout ça et en lisant cet article, et bien j’ai de nouveau un petit coup de mou, un petit coup derrière la tête, une année scolaire de plus qui vient s’empiler sur toutes les autres laissées derrière.
    profitez à fond de tous ces moments, de vos enfants. Soyez toujours là pour eux, aidez les, menez les sur le chemin de la vie, laissez les se débrouiller aussi, mais le maître mot c’est bien qu’il faut profiter d’eux. Le temps passe si vite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s